Travailler diligemment au profit de tous les indépendants et startups

Découvrez la raison de notre création

L' association AlliancUp a pour objet et but de représenter, défendre et protéger les intérêts professionnels, moraux et économiques, sociaux et juridiques de ses membres exerçant une activité indépendante ou souhaitant l'exercer ou sous la forme d'une Startup.

L' association se penchera notamment sur toutes les questions économiques et sociales dans l’ intérêt des indépendants et des Startups déjà établies, récemment établies ou dont l' établissement est prévu au Grand-Duché de Luxembourg, ainsi que le développement de l' économie et de l'initiative privée.

AlliancUp
établie

L’opportunité de vous reconnecter au tissu économique Luxembourgeois et de faire valoir vos droits.


Toutes nos actualités :

AlliancUp
L’annonce officielle


Malgré la période de crise relative au Covid 19, nous avons l’honneur de vous annoncer la création de la nouvelle union des indépendants et startups. L’engouement généré par les membres du groupe Facebook 'Rescue Independents and Startups' (Sauver les indépendants & startups) a mené à l’établissement d’une alliance sous forme d’une ASBL.

Lire plus

PRESS Paperjam -
Les kinésithérapeutes encore dans l’attente d’une aide financière


Xavier Celli explique dans cette interview la situation critique dans laquelle se retrouvent certains travailleurs indépendants du secteur de santé. En cause, la crise sanitaire engendrée par la pandémie du coronavirus.

Lire plus

PRESS Lëtzebuerger Journal -
Les indépendants et les startups en situation d’urgence.


Giovanni Patri, président d’AlliancUp, interviewé par le Lëtzebuerger Journal, explique que le Luxembourg va voir augmenter son nombre de chômeurs ainsi que le nombre de loyers impayés. Il attire également l’attention sur un futur proche qui s’annonce noir : « Si l’heure est à gérer la crise sanitaire, dans quelques mois, il s’agira de gérer une crise sociale. »

Lire plus

Annonce du gouvernement -
Accord entre les syndicats et le Ministère du Travail


Le Ministère du Travail et les différents syndicats, LCGB et OGBL, ont signé un accord visant à soutenir le chômage partiel en le passant de 80% à 100% pour le salaire minimum non-qualifié.

Lire plus